Râtelier à foin pour chevaux : où l’installer et pourquoi ?

Vous avez déjà un râtelier à foin pour chevaux et vous allez le changer de place : mais où ?

Où devez-vous installer votre râtelier à fourrage, maintenant que vous avez repensé toute votre organisation de prés ou paddocks ?

Vous avez entendu parler de stabulation libre (et d’alimentation tout aussi libre), et vous vous demandez peut-être s’il faut installer un râtelier à foin au milieu de vos écuries, sur le passage de vos chevaux ?

En théorie, vous pouvez installer votre râtelier à foin où vous le voulez. C’est votre établissement (votre centre équestre ou vos écuries) et votre équipement. C’est donc vous qui trancherez sur le choix d’une solution la plus économique et intéressante pour vous.

Mais pour que vos chevaux en tirent eux aussi le meilleur profit, il y a quelques astuces à suivre.

râtelier foin chevaux écurie
Un râtelier bien positionné avec un accès facile pour vous et vos chevaux

Le râtelier mural : pourquoi ce n’est pas une si bonne idée

Sur le papier, l’idée de suspendre le foin n’est pas mauvaise. Une fixation murale permet d’éviter l’humidité en aérant le fourrage et vous évitez d’y faire entrer de la poussière supplémentaire ou de la boue avec le piétinement continu des chevaux lorsqu’ils viennent s’alimenter. Mais dans les faits, un râtelier à foin mural n’est pas l’idéal pour vos chevaux :

  • Il n’y a qu’un accès, cela peut encourager la compétition entre les individus au moment de venir manger ;
  • La position de l’encolure n’est pas optimale pour le cheval : la poussière des foins risque de lui tomber directement dans les voies respiratoires ;
  • Songez que vous ou vos employés allez devoir gérer le remplissage du foin (à la main ?) dans le râtelier. La hauteur peut en faire une tâche pénible.

Quelles règles pour bien positionner un râtelier à foin extérieur pour chevaux ?

Éviter les angles

Il peut sembler pratique de repousser le râtelier dans l’angle une clôture, pour laisser plus d’espace aux chevaux dans leur prairie, paddock ou zone d’alimentation en stabulation libre. Mais cette configuration peut aussi vous poser des problèmes.

  • Côté comportement : vos chevaux, s’ils s’alimentent librement tout au long de la journée, vont reproduire un comportement de troupeau. Certains individus dominants peuvent chercher à contrôler l’accès au râtelier. Si celui-ci crée un angle aigu avec une barrière ou clôture, vous risquez d’y retrouver un cheval isolé que les autres vont priver d’accès à sa nourriture.
  • Votre accès au râtelier est important : comment allez-vous apporter le foin et fourrage ? Vous pouvez accoler votre râtelier à la clôture pour déposer le foin en passant de l’autre côté. Avez-vous pensé à une barrière automatisée pour permettre simplement l’entrée d’un tracteur et venir déposer le foin dans un râtelier au centre du paddock ?

Par rapport à l’abri ou au dortoir

En écurie active ou en écurie classique, avec un râtelier à foin pour chevaux en paddock, par exemple, il est important de séparer les espaces.

Les interactions entre vos chevaux ne sont pas les mêmes selon qu’ils se retrouvent au travail dans la carrière, au box, regroupés sous un abri au pré ou devant le râtelier à foin pour une alimentation en commun.

Aussi, évitez de rapprocher les râteliers des zones de repos, qui sont idéalement prévues pour… le repos.

Le râtelier mobile

Saviez-vous qu’il existe des modèles de râtelier que vous pouvez déplacer ? Cela vous permet d’adapter votre solution d’alimentation en fonction des besoins et comportements que vous observerez chez vos chevaux.

Le terrain  

Vos chevaux vont venir s’y alimenter régulièrement, vous devez donc prendre en compte la nature du sol avant d’installer votre râtelier à foin.

Pour éviter l’effet de poinçonnement lié aux sabots qui piétinent devant le râtelier, la meilleure solution est de stabiliser le sol autour de cette zone.

Vous pouvez ainsi vous assurer que vos équidés n’auront pas les pieds dans la boue lorsqu’ils viendront s’alimenter (voire qu’ils ne viennent plus chercher de fourrage à cause d’une flaque en hiver).

Alimentation solitaire ou en groupe ?

Selon l’organisation de vos écuries, vous pouvez aussi privilégier une solution d’alimentation commune. Plutôt qu’un râtelier à foin pour vos chevaux, un système de cornadis fixe peut permettre à plusieurs membres du troupeau de venir s’alimenter en même temps, sans gêne ni bousculade.

C’est un système idéal lorsque vous pouvez réunir sur un même paddock des membres du troupeau avec des besoins nutritionnels similaires ou presque.

Cornadis ou râtelier à foin chevaux
Un cornadis offre un accès commun à l’alimentation

Quel type de râtelier vous faut-il ?

En extérieur, un bon râtelier doit remplir certaines obligations.

Il doit pouvoir protéger le foin ou fourrage de l’humidité et permettre une bonne conservation de l’alimentation. Son toit offre une bonne protection et en surélevant le foin vous limitez la présence de certains nuisibles et petits rongeurs.

Pour une utilisation optimale, l’écartement des barreaux doit permettre à vos chevaux (ou poneys) de s’alimenter confortablement. Vous pouvez jouer sur une conception en acier galvanisé ou en caoutchouc pour apporter une sécurité maximale. Les rebords ne doivent pas être coupants ou irritants.

Pour une meilleure digestion, vous pouvez aussi ajouter un filet de « slow feeding » à l’intérieur du râtelier. Ce filet à foin permet au cheval de s’alimenter plus lentement. Vous limitez ainsi les risques de coliques et d’ulcères.

Découvrez des solutions de râteliers, cornadis et accès à l’eau adaptées à vos écuries.

Pour aller plus loin, découvrez un système de distribution alimentaire différent, pensé pour l’écurie active.