Carrière équestre : choisir le bon sable et l’améliorer

Si vous êtes engagé dans une démarche de recherche de sable de carrière, vous avez déjà sans doute bien étudié votre projet. Prix et devis, qualité, fonctionnalité ? 

Rénovation ou création de carrière, compétition CSO ou entraînement quotidien polyvalent, vous avez déterminé l’usage principal, pour lequel vous recherchez le sable équestre le plus adapté.

Attention toutefois, à ce stade, à ne pas sauter une étape essentielle.

quel sable de carrière production ECOVEGETAL
Carrière équestre à Arcadie, réalisée par les experts ECOVEGETAL

Votre sable de carrière représente la couche de travail, la couche supérieure qui vient couronner un système complet. Avez-vous déjà prévu tous les éléments autour qui vont garantir la tenue de votre sable sur la durée ?

En effet, en fonction des paramètres de votre carrière (orientation, ensoleillement et pluviométrie annuelle, terrassement et drainage naturel ou artificiel, protection face au vent, etc.), votre choix de sable pourra varier.

Vérifiez ici que vous avez tout ce qu’il faut pour choisir le bon sable de carrière et pour l’améliorer.

Les bons réflexes : quelles questions vous poser pour choisir votre sable de carrière

–       L’usage 

La discipline pratiquée conditionne évidemment le choix de la couche de travail. Avez-vous besoin d’un sol fouillant pour des compétitions de sliding stop ? À l’opposé, allez-vous organiser des compétitions de CSO, qui nécessitent un sable compact qui se ferme bien sous l’impact pour le saut d’obstacle ? Cours d’équitation polyvalent, avec chevaux et poneys, dressage… Pour un confort de travail optimal, votre sable doit s’adapter à votre discipline dominante.  

–       La fréquence d’utilisation

Si votre carrière ne doit servir que quelques heures par semaine et pour des compétitions occasionnelles (écuries privées), vous pouvez privilégier un sable un peu plus dur.

Pour un usage de centre équestre, quotidien et intensif, vous allez plutôt privilégier une certaine souplesse du sol.

–       L’arrosage

Vos écuries ou votre centre sont-ils équipés d’un bon système d’arrosage ? Allez-vous devoir forer un puits de plus de 100m pour chercher votre irrigation ? Certains sables sont très gourmands en eau, vous devrez donc intégrer le coût du système d’irrigation à votre budget. Cela vaut la peine d’optimiser l’arrosage en optant par exemple pour un système sous-terrain, par capillarité. La solution de sub-irrigation HYDROGROUND, par exemple est plus durable et économique pour garantir une bonne durée de vie à votre surface de travail.   

–       L’orientation

La question de l’arrosage dépend aussi de l’orientation de votre carrière. Est-elle fortement exposée aux vents ? Si c’est le cas, songez que vous devrez peut-être renforcer l’arrosage pour éviter que le sable ne vole et forme de la poussière. Surtout si vous choisissez un sable très fin.

–       Le drainage

C’est un élément essentiel pour garantir la souplesse ou la fermeté de votre sol. Si les eaux stagnent ou, au contraire, ravinent votre carrière, votre sable ne tiendra pas longtemps et vous risquez de perdre tout le confort de travail. Vous devez donc penser à votre système de drainage avant de choisir votre sable de carrière. Et adapter l’un à l’autre, idéalement.

–       L’accessibilité

Votre carrière est-elle facilement accessible aux machines ? Pourrez-vous passer la herse aisément et jusque dans les recoins, où le sable sera régulièrement rejeté par le passage des chevaux ?

Songez qu’un entretien facilité vous aidera à prolonger la longévité de votre sable de carrière.

Forme des grains, granulométrie : comment choisir le bon sable de carrière ?

Sable concassé, sable roulé, sable de maçonnerie, sable grossier, quelle solution est la plus rentable pour vous ?

sable de carrière experts professionnels ecovegetal
Carrière équestre à Marchezais, réalisée par les experts ECOVEGETAL

Une erreur commune consiste à penser qu’il revient moins cher d’acheter un sable banal (non normalisé pour ce type d’usage) et de prévoir une couche plus épaisse que l’on va compacter soi-même. En réalité, votre sable ne se comportera jamais comme vous le souhaitez. Au contraire, il risque même de présenter des défauts dangereux pour vos chevaux. Risques de blessures s’il devient trop fouillant (comme la tendinite), risques pour les articulations s’il se compacte et se ferme trop (ce qui arrive rarement toutefois). Il risque surtout de n’avoir aucune tenue et vous serez amené à le remplacer très vite. Solution bien plus coûteuse finalement !

Le meilleur sable équestre est un sable siliceux, non abrasif, suffisamment drainant pour votre carrière et qui reste praticable toute l’année.

Vous pouvez ensuite ajuster ces paramètres à votre discipline et votre usage de carrière.

Un microsable siliceux (granulométrie type <0/1) est généralement l’idéal pour une couche de travail. Vous retrouvez notamment ces caractéristiques dans le sable de rivière (sable roulé, parfois appelé « sable à lapin ») ou encore le sable blanc de Fontainebleau.

Un sable de granulométrie <0/4 (que l’on peut amender par la suite) offrira des caractéristiques plus amortissantes.

Une petite dose d’argile, dans un sable de carrière, peut permettre de le rendre plus liant sous l’effet de l’arrosage. Attention, toutefois : un excès d’argile devient poussiéreux lorsque le sable sèche (danger pour les bronches des équidés) et boueux sous l’eau.

Si vous envisagez d’utiliser un sable concassé, vérifiez bien le matériau utilisé. Il doit bien s’agir de sable et non de calcaire ou de cailloux. Votre carrière deviendrait très vite impraticable.

Remplacer votre sable de carrière ou l’améliorer ?

Vous n’avez peut-être pas besoin de remplacer votre sable de carrière. Un amendement bien pensé peut rallonger sa durée de vie. À condition de bien comprendre ce qui ne va pas.

Un ajout de fibre peut renforcer la souplesse et améliorer la rétention d’eau de votre sol.

Un amendement par ajout de sable siliceux ou argileux peut compenser un certain comportement également.

Mais sans avoir identifié le problème, vous risquez de perdre du temps et de l’argent pour rien. Chercher à modifier la cohésion d’un sol quand il s’agit d’un problème d’imperméabilité, par exemple, est une erreur fréquente qui coûte très cher par la suite. Lisez ici les 3 erreurs et leurs solutions pour amender un sable de carrière.

Sable ou fibre ? Consultez ici les solutions proposées par ECOVEGETALSOLS EQUESTRES.

SOLS ÉQUESTRES

Téléchargez notre cahier des charges interactif et sélectionnez les critères selon votre projet ou vos besoins.

Cliquez sur l’image pour télécharger