Pourquoi les chevaux adorent-ils la litière de miscanthus ?

miscanthus : ce végétal qu'adorent les chevaux
Miscanthus. Photo: Hans Braxmaier – Pixabay.com

La litière de miscanthus, pourquoi ? en restant simplement immobile dans son box avec une litière de paille classique, votre cheval peut risquer sa santé. Infections des bronches, asthme, troubles digestifs, colique, affections du sabot et de la fourchette…

La litière d’une écurie ne se choisit pas à la légère. C’est pour cela que la litière de miscanthus plait autant aux chevaux : elle ne leur nuit en rien.

Ce n’est pas seulement une question de plaisir ou de confort. Votre choix de litière pour vos écuries peut influencer non seulement la santé de vos équidés mais aussi celle de votre portefeuille…  

D’abord, qu’est-ce que le miscanthus dont on parle ?   

Avant de devenir un excellent matériau de litière animale, le miscanthus ou herbe à éléphant (aussi appelée Eulalie, ou encore roseau de Chine), est un genre de roseau originaire d’Asie et d’Afrique.

En Europe et en France, on cultive essentiellement une version non invasive de cette plante. Visuellement, elle se reconnaît facilement : ses longues tiges (jusqu’à 3,5m de haut selon les espèces) forment une touffe qui rougit en automne. Comme les roseaux ou certains bambous.

Comme c’est une plante rustique (elle résiste au froid), elle se développe très bien dans n’importe quel milieu, y compris dans les sols argileux ou sablonneux. Et, surtout, sans aucun besoin d’engrais ou de pesticides.

Il est donc très facile d’obtenir un miscanthus 100% bio.

Pourquoi en parle-t-on autant ? 

Si elle devient aujourd’hui la star des plantes écologiques, c’est qu’elle convient à tous les usages.

Comme elle retient très bien la chaleur, elle fait un excellent isolant pour la construction en général. Donc elle isole également le box en particulier.

Son pouvoir calorifique est idéal dans le domaine de l’énergie, pour une utilisation en biomasse. Elle fournit une excellente base de biocarburant comme l’éthanol, et on la retrouve aussi comme composant de remplacement de PVC dans certaines applications. 

Enfin, comme ses cannes sont spongieuses, elles absorbent énormément d’eau, ce qui en fait un matériau parfait pour le paillage… Ou pour une litière pour animaux.
C’est d’autant plus intéressant qu’il suffit d’une très faible quantité pour absorber toute l’humidité d’un box.

Pourquoi vos chevaux vont aimer ça ?

Outre son pouvoir absorbant qui maintient les écuries sèches, le copeau de miscanthus a des propriétés qui vont plaire à vos chevaux.

Finie l’humidité du box : la litière peut absorber presque 3x son poids en eau.

Fini le froid : en réduisant l’humidité, le matériau réduit aussi, de fait, la sensation de froid du box. Et même bien au-delà, puisque ses propriétés calorifiques maintiennent la chaleur. Toutefois, la litière miscanthus ne chauffe pas à l’excès comme les mauvaises pailles.

Finis les bouchons intestinaux

Plus de bouchons intestinaux. Question santé, c’est une bonne nouvelle. En effet, la paille des litières classiques est souvent la cause majeure des troubles digestifs des équidés. Suivant leur besoin naturel de se nourrir en continu, et en attendant leurs rations de granulés, ils ont tendance à se goinfrer de paille dès que vous changez la litière. Et c’est comme ça que se forment ces fameux bouchons, qui dégénèrent en coliques.  Avec le miscanthus, vous êtes tranquille : la matière n’a rien d’appétant pour les chevaux. Ils ne risquent donc pas de vouloir la manger. Il faut cependant compenser correctement en apport de foin, pour ne pas que le cheval reste dans des phases trop longues sans manger.

Bronches propres et sabots sains

Les bronches propres. L’un des poisons quotidiens des chevaux, c’est la poussière. Irritation, allergie, asthme, leurs voies respiratoires sont très sensibles. Le risque, avec certaines litières de paille ou d’autres types de litières, c’est donc qu’elles les atteignent aux bronches en produisant de la poussière. Là encore, vous marquez des points santé en recourant au miscanthus, qui s’avère très peu allergène. Par ailleurs, comme il n’a besoin d’aucun pesticide ni traitement chimique pour se développer, il reste inoffensif également en copeaux. La litière est enfin entièrement dépoussiérée.

– Les sabots sains. Moins d’humidité, c’est aussi moins de risques d’infections de la sole et de la fourchette (crapaud ou pourriture de la fourchette, notamment).

Et vous, pourquoi vous allez aimer ?

Si elle se fait encore un peu rare dans le commerce, c’est toutefois la litière qui vous rapportera le plus de satisfactions.

Elle vous revient au final moins cher. Même si le prix de départ paraît plus élevé, en réalité c’est moins de frais de vétérinaire et des comportements alimentaires plus sains, pour ce qui est des effets indirects, mais surtout, pour ce qui est des conséquences immédiates, c’est :

Moins de travail : comme elle est ultra-absorbante, la litière n’exige pas un changement aussi fréquent que la paille traditionnelle.
Vous pouvez vous contenter de retirer les crottins et les plaques d’urine en entretien régulier, et changer la litière complète à plusieurs semaines d’intervalle. Vous y gagnez ainsi en temps d’entretien et en main d’œuvre.

Moins de matière utilisée : le miscanthus absorbe 3 fois son poids, vous n’avez donc pas besoin d’en mettre de grandes quantités. Vous économisez donc de façon importante sur la consommation annuelle.

Moins de fumier : vous pouvez ainsi réduire de 50% votre volume de fumier.

Moins incommodant à l’odeur : la litière est beaucoup moins gênante pour vous à l’entretien, car elle empêche la formation d’ammoniac. Les écuries restent saines et vous pouvez ainsi changer la litière le matin sans souffrir des odeurs agressives.

Un produit totalement biodégradable : elle vous fournit un compost sain car bio et sans pesticides. Par ailleurs, son pH neutre ne présente aucun risque pour l’épandage.

Découvrez les litières Ecovegetal qui s’adaptent le mieux à votre écurie.