Marcheur pour chevaux : attention au sol !

Les chevaux ont besoin d’exercice, parfois de rééducation ou simplement de pratiquer le trot ou la marche. Le marcheur pour chevaux est un équipement qui permet aux chevaux de réaliser précisément cet exercice dans de bonnes conditions. De nombreux cavaliers de haut niveau en possèdent un dans leurs écuries. Qu’est-ce que concrètement un marcheur pour chevaux ? Et pourquoi doit-on avoir comme préoccupation numéro 1 quand on en installe un … le sol ?Réponses.

Avant d’installer un marcheur pour chevaux, pensez à examiner le sol en place

Un marcheur pour chevaux ne s’installe pas sur n’importe quelle surface. Il faut éviter qu’à long terme, le sol se déforme et n’abime les sabots et les articulations des chevaux notamment. Première chose à faire donc : évaluer le sol en place pour savoir s’il est suffisamment drainant et portant pour être sollicité par les chevaux quotidiennement.

Un “bon sol” doit résister à un très fort piétinement. Une telle résistance “naturelle” du sol permet ainsi d’éviter ensuite de remplacer la matière (sable, fibres) trop souvent. Il est aussi important de choisir un sol sur lequel l’entretien et le nettoyage des crottins est facile et rapide. Un tel sol peut être obtenu avec des dalles de stabilisation. C’est tout à fait ce que l’on peut obtenir avec les dalles ECORASTER.

L’exercice régulier sur un sol stable permet de renforcer le développement musculaire des chevaux, réduire les risques d’ostéochondrose et d’arthrite et bien d’autres avantages. Avoir une piste stable et un bon revêtement doit donc être une priorité pour une écurie.

Qu’est-ce qu’un marcheur pour chevaux ?

Dans un couloir ovale ou circulaire à diamètre et largeur variable. Généralement, le marcheur a une capacité de 4 à 8 chevaux. Il est bordé d’une grille de 1,5 mètre, d’une porte, d’un poteau ou d’un support de rotation au centre. Il existe trois principaux types de sols : en sable, en caoutchouc et en dalles. 

Il s’agit d’un système automatique comportant : 

  • un tourniquet central équipé d’un moteur
  • des cases individuelles munies de séparations mobiles (des grilles) pour accueillir plusieurs chevaux à la fois
  • des clôtures internes et externes
  • d’un toit pour certains types de marcheurs pour permettre aux chevaux de s’exercer même pendant l’hiver

Il faut bien préciser que le marcheur pour chevaux ne remplace pas les sorties extérieures. Chaque cheval a toujours besoin de séances de travail en extérieur. Le marcheur ne remplace pas non plus les sorties au paddock, surtout pour un cheval vivant au box. Cela dit, le marcheur est un outil bénéfique et complémentaire pour l’écurie car : 

  • il permet aux chevaux de s’échauffer avant une séance. Cela réduit les risques de claquage pendant l’exercice
  • il permet aux chevaux de bien récupérer après la séance d’entraînement 
  • il réduit les risques d’arthrose et de problèmes d’articulation (surtout pour les vieux chevaux)
  • il améliore la circulation sanguine
  • pour certains chevaux, il peut être un outil indispensable pour la rééducation (suite à une pathologie)

Pourquoi stabiliser le sol d’un marcheur ?

Il y a plusieurs facteurs importants qui doivent être pris en compte pour installer le marcheur pour chevaux. Le choix du type de sol dépendra également du projet et de l’intensité de l’utilisation.

  • Le sol doit être stabilisé et fiable, de façon à renforcer la sécurité de la marche du cheval. Pour obtenir un sol stable, l’utilisation de dalles stabilisatrices est la solution idéale. Cela limitera l’usure de la piste engendrant ainsi une économie d’entretien.
  • La surface doit être suffisamment plate pour rester stable pendant la marche. Les chevaux sont généralement dressés sur un terrain plat afin qu’ils ne soient pas désorientés quant à la direction à suivre.
  • Le sol pour chevaux doit être capable d’absorber l’impact des sabots des chevaux afin qu’ils aient une sensation de confort pendant la marche. En outre, ces sols doivent également être résistants à l’usure et au choc.
  • Le sol doit être drainant. Un sol bien drainé et sans boue ne sera que bénéfique aux entraînements des chevaux.

La solution ECORASTER

Pour augmenter la souplesse et la stabilité du sol, nous avons inventé la solution ECORASTER. Elle consiste à poser des dalles alvéolaires pour la stabilisation des sols équestres. Les dalles sont ensuite recouvertes d’une couche praticable : gravier concassé ou sable drainant. Pour l’entretien, on pourra utiliser des herses manipulées à la voiture, au quad ou au tracteur.