Comment économiser plus de 50% sur son budget litière cheval ?

Dans une écurie, la litière cheval représente un budget considérable !

Vous pouvez comparer les prix, chercher une litière pour cheval très économique (et de moins bonne qualité), préférer des copeaux de bois (ou de la sciure de bois) parce que vos écuries sont proches d’une scierie, essayer le papier-journal ou papier recyclé… Mais vous risquez d’y perdre plus que vous n’y gagnerez.

Vous allez réaliser des économies de bouts de chandelle. Et cela risque de vous revenir bien plus cher sur le long-terme.

En revanche, il existe d’excellentes solutions de litières – et durables – qui vont vous faire économiser de 50 à 100% de votre budget litière !

miscanthus la litière cheval

À quoi sert la litière pour un cheval

Dans leur box, la litière est aussi importante pour les équidés qu’un bon matelas, de bons draps et une couverture propre pour nous. Qu’il s’agisse d’une litière de miscanthus, de copeaux de bois, de paille défibrée ou de compost, elle doit toujours remplir ces fonctions principales :

  • Le confort. Un cheval peut passer une grande partie de sa journée au box, il doit donc s’y sentir à l’aise. On privilégie une bonne épaisseur (12 – 15cm au moins) pour garantir au cheval (ou poney) une zone de couchage attractive, souple et commode. Ce qui veut généralement dire une quantité importante de litière (donc un prix conséquent).
  • Une fonction sanitaire : la litière absorbe les urines pour un sol sain sans odeur d’ammoniac.
  • Un rôle d’isolant : elle permet aussi de maintenir la chaleur du box en hiver tout en absorbant l’humidité, pour préserver la santé du cheval.

À quoi ne doit pas servir une litière cheval

Stress, petite faim, les chevaux se mettent souvent à grignoter leur litière de paille, s’ils n’ont pas accès à du foin ailleurs. Or, cette mauvaise habitude d’ingestion peut occasionner bouchons et coliques.

Pour en lire plus sur la colique du cheval et comment l’éviter ici.

Comment choisir une bonne litière pour chevaux ?

Une litière idéale doit assurer la bonne santé de vos chevaux et poneys et un entretien minimal pour vos équipes.

  • Une litière propre doit le rester le plus possible ;
  • Absorbante : vous ne voulez pas trouver des flaques d’urine sous la paille. Vos chevaux qui vont gratter et piétiner dans un magma humide, c’est mauvais pour leurs pieds (pourrissement de la fourchette). Son pouvoir absorbant est essentiel ;
  • Limitation des mauvaises odeurs : l’ammoniac fait tousser les chevaux ;
  • Elle doit dégager le moins de poussière possible pour ne pas affecter les voies respiratoires des pensionnaires ;
  • Le mieux est de recourir à un produit naturel et non-toxique, sans traitement chimique ou additifs excessifs ;
  • Vous devez pouvoir vous approvisionner facilement, l’installer et la décharger facilement ;
  • Idéalement, elle ne doit pas produire trop de tonnes de déchets, être facile à stocker et à évacuer.

Le coût de votre litière

Bien sûr, il y a plusieurs types de produits. Selon que vous préfériez de la compost, du copeau, du granulé, du lin ou une litière de chanvre, le prix va déjà varier.

Comment la transportez-vous ? D’où vient votre litière ? Cela représente aussi un coût.

Ensuite, vous devez prendre en compte la durée de vie de cette litière. Idéalement, vous devrez nettoyer la litière le moins souvent possible :

  • Entretien quotidien pour dégager les crottins ;
  • Remettre un fond de litière chaque semaine ;
  • Changer toute la litière régulièrement.

Cette base d’entretien doit être prise en compte dans le calcul de vos frais de main d’œuvre. À réaliser, si possible, en éloignant les chevaux pendant le travail pour leur éviter une atmosphère poussiéreuse.

(On y ajoute aussi le matériel de curage, fourche, pelle, etc.)

Si l’entretien des boxes et de leurs litières occupe plus de temps et demande un renouvellement plus fréquent, c’est que vous n’avez peut-être pas encore trouvé la meilleure solution.

Restent enfin les coûts du stockage puis d’enlèvement des fumiers, du compostage (si la litière est compostable voire biodégradable) et autre valorisation éventuelle.

L’astuce pour économiser ?

Tout cela étant dit, comment réaliser plus de 50% d’économies sur votre litière cheval ? (Sans tomber dans le piège « litière cheval pas cher »).

En remplaçant une partie du produit par un autre plus durable… Un bon revêtement de sol.

Un matelas en caoutchouc à cœur de mousse, par exemple, qui vous permet d’économiser jusqu’à 60% de votre litière (plus besoin d’une couche épaisse) ou un puzzle de tapis EVA et caoutchouc encore plus isolant .

Découvrez ici les solutions économiques de la Gamme Confort ECOVEGETAL. Trouvez le revêtement de sol souple pour vos écuries.

Enfin, complétez ces aménagements par un choix de litière de qualité, qui réduira aussi vos frais vétérinaires. ECOVEGETAL propose notamment toute une gamme de litière pour cheval en matériaux non appétants. Miscanthus sans poussières, copeaux de bois fins ou larges, brins de paille défibrée, nos litières offrent une bonne absorption, empêchent la formation d’ammoniac, pour un environnement plus hygiénique.

Zéro litière ? C’est possible !

Comme le souligne Fanny Pierard, Responsable Sols Équestres et Écuries Actives, dans cet article sur les revêtements confort : certains propriétaires d’écuries ont carrément pu supprimer TOUT leur budget litière.

Ils ont choisi une option box ouvert sur paddock : le cheval se sert du paddock pour uriner, le matelas du box est juste une zone de couchage confortable. Il y dépose éventuellement des crottins. Plus besoin de litière ! C’est bien plus facile à nettoyer…  

Attention, toutefois, à ne pas aller trop vite : l’option zéro litière n’est viable qu’à condition d’avoir un box ouvert sur un paddock.

Les solutions ECOVEGETAL pour le confort intérieur du cheval à découvrir ici.  

Les litières cheval ECOVEGETAL à découvrir ici.

SOLS ÉQUESTRES

Téléchargez notre cahier des charges interactif et sélectionnez les critères selon votre projet ou vos besoins.

Cliquez sur l’image pour télécharger